Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 15:03
Type-35-3.jpg
 
Il est vrai qu'à BugattiCars on vous parle pour l'essentiel de la dernière née de la marque de Molsheim, la Veyron. Mais, pour les plus jeunes lecteurs qui nous suivent, il faut rappeler que Bugatti a une longue et riche histoire, démarrée il y a plus de 100 ans, en 1909.
Parmi les modèles emblématiques de la marque, on trouve la Type 35, qui s'apparente plus ou moins aux Formule 1 d'aujourd'hui. Ce modèle construit à partir du milieu des années 20, a marqué l'histoire du sport automobile en remportant plus de 2000 victoires, ce qui constitue un palmares inégalé jusqu'à aujourd'hui. C'est elle qui a fortement participé à créer la notoriété de Bugatti. Un peu plus de 600 exemplaires ont été construits à l'époque.
La Type 35 est donc une voiture mythique à plus d'un titre, et monter dans l'une d'elle, même s'il s'agit d'une réplique, relève du rêve. C'est pourtant ce qu'aura vécue notre amie Véronique qui a eu la chance de faire un trajet à son bord.
 
Véronique nous raconte avec passion son expérience, en y ajoutant sa touche féminine. 
 
Un dimanche pas tout à fait comme les autres...
Quelques manipulations de manettes un tour de clé et voici la mécanique en route. Un son si particulier, puissant et régulier. Une fois habillée d'une veste supplémentaire, d’un casque sur la tête, et me voilà prête pour m'installer à son bord.
 
Mesdames, il faut oublier l'idée de la robe ou jupe étroite, éventuellement une jupe culotte mais elles ne sont pas très à la mode cette année et puis ce baptême n'était pas prévu. S'installer à son bord demande une technique et de la souplesse. C'est comme de monter sur un "Pur Sang" et je crois que le Patron doit sourire de nous voir nous y hisser.
Il faut l'aborder de face, soulever sa jambe droite très haut, comme pour mettre le pied dans l'étrier (je ne mesure qu'un mètre soixante). Je dirais que j’ai levé la jambe telle une danseuse de french cancan à un mètre dix et par dessus cette petite encoche dessinée dans la carrosserie et recouverte par un épais morceau de cuir riveté à la tôle. Mon pied a trouvé appui sur une barre, ma foi je dirais qu’elle est prévue pour ça désignée par mon chauffeur.
 
Une fois assise sur le siège en cuir fauve, il faut passer la seconde jambe en prenant soin de ne pas érafler la peinture. Aussi, j’ai été bien inspirée par le port de mon  pantalon de type équitation tout à fait adapté à la circonstance. Lepilote peut enfin prendre place à son tour, même technique d’installation mais il est plutôt plus doué, et  il prend place à ma droite, eh oui !
  
Un débrayage et une fois la première passée, c’est sans difficulté qu’elle gravit la pente qui nous mène sur la départementale en route vers Strasbourg.
Inimaginable, d'être là ! A ciel ouvert, pas de contrainte, pas de ceinture de sécurité, pas de portes ; que la mécanique régulière et les grattements du passage de vitesse, suivi d’une sacrée poussée lors de la pression sur l’accélérateur (elle est faite pour ça). Je ne bouge pas dans le cockpit de peur de toucher un élément important à la bonne manipulation de ce « Cul Pointu ». Je viens de sentir la chaîne de freinage contre mon pied et je corrige aussitôt la position de mes pieds et les serre l’un contre l’autre.
 
Type 35 1
Je m'aventure à prendre quelques photos. Impossible de discuter, mais je comprends que mon pilote m'informe ne pas connaitre sa vitesse. En effet, aucun manomètre ne l'indique. Nous avons le droit à une jolie montre, pression d'huile et autres indicateurs mais aucun compteur kilométrique. Un accessoire sans doute peu utile en course. Heureusement aucun radar ne s'est déclenché sur notre passage. La Citroen Traction C11 BL Perfo qui nous a escortée dira plus tard que nous étions à 90 km, très sage pour cette sportive.
  
Nous voici arrivés en ville avec ses règles, mon pilote se penche de temps à autre sur la gauche avec la main sous le volant. Je n'ai appris que plus tard que c'est l'endroit où se trouve le clignotant et moi, je  faisais l'alerte en sortant mon bras à chaque fois que l'on devait tourner à gauche.
 
Comment vous expliquer, à votre passage personne n'est indifférent, les gens lèvent le pouce, sourient. En Bugatti  Veyron ou en Type 35, c'est le même effet. La bonne humeur et le plaisir illuminent les visages, les gens vous interpellent. Un ravissement dans ce monde d’individualistes.
 
Nous sommes arrivés et stationnés, une petite pression sur le bouton noir et le moteur se coupe, un lourd silence a pris place à ce moteur parfaitement réglé dont la mélodie, si cela devait être une style de musique serait du rock, du puissant. La petite mascotte régionale tient le coup toujours bien attachée sur la house de la roue de secours.
 
Type-35-2.jpg
 
Je n’oublierai pas de vous dire que Saint-Christophe a également fait parti du voyage.
 
Mais, je ne vous ai pas encore raconté comment cette journée placée sous une météo exceptionnelle, m’est arrivée ce 1er dimanche du mois de mars 2014.
Oui, vous me direz, eh bien quoi? C'est le jour du Rétrorencard, rendez-vous mensuel où les propriétaires viennent présenter leur trésor sur Strasbourg.  
Et moi dans tout ça, j'avais bien préparé la mienne, mais les vieilles mécaniques, c'est aussi très capricieux et elle a refusé de démarrer et j'ai donc du renoncer. Renoncer à y aller avec "Blue Angel" (son petit nom), une Opel GT de 1970, mais pas de retrouver les amis. C'est comme ça que dans ma mésaventure, je me suis retrouvée devant ce garage avec à l'intérieur un autre petit bijou bleu. Je n'ai pas hésité une seconde à la question "es-tu suffisamment vêtue ?" pour y aller en Bugatti (c’est un type 35 de 1929). Je crois que mon sourire a prévalu tout les accords.
 
Voilà comment vivre un dimanche pas comme les autres.
 
Mille mercis à ceux qui ont contribué d’une manière ou d’une autre à cette journée riche en émotions, en commençant par Ettore Bugatti … Fermo, Bernard, Jean-Mi, Florent, Fabrice, Jean-Jacques, Thierry à je qui dédie cette aventure et toutes les autres…Thomas et son troisième œil..."
  
Un grand merci de la part de BugattiCars à Véronique pour le partage de son expérience à travers ce récit passionnant.
 
-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si vous appréciez mon site et ce reportage, n'hésitez pas à partager le lien avec vos amis et amateurs de belles automobiles. Les commentaires sont également les bienvenus.   

 
 
Repost 0
Published by Bugattiste67 - dans Expériences
commenter cet article
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 18:50
     
Conduite 0496
 
Cela fait maintenant presque deux ans que je conduis la mythique Bugatti Veyron. Après plusieurs milliers de kilomètres et de nombreuses heures passées à son volant, il est temps de mettre par écrit et de partager avec vous mes sensations de conduite de la supercar de Molsheim.
 
DSCF9408 - Copie 
 
La première chose qui frappe lorsqu’on prend le volant de la Veyron, c’est son incroyable facilité de conduite. En effet, la voiture se manie avec une douceur déconcertante, surtout lorsqu’on sait qu’on dispose de  1.001 chevaux sous son pied droit. La boîte robotisée DSG 7 vitesses à double embrayage y est sans doute pour beaucoup. Mais les ingénieurs ont tout de même réussi un véritable tour de force. On circule en ville sans aucun problème sur un filet de gaz et sans aucun à-coup.
 
093980651 IMG 6802 122 439lo 
094003398 IMG 7112 122 1083lo 
DSCF7374
   
Quand je dis que la Veyron circule en ville sans problème, c’est bien entendu concernant la gestion du moteur, de la boîte de vitesses et de l’embrayage. Par contre, les dimensions hors normes de la supercar font que le pilote n’en mène pas large dans les petites rues de nos villes. La position de conduite très basse et la visibilité très faible à l’arrière comme de trois quarts avant ne facilitent pas les déplacements en zone urbaine. Cependant, j’ai été assez étonné par la capacité de la Bugatti à franchir les dos d’ânes. Contrairement à d’autres supercars, cela ne lui pose pas vraiment de problème, tant que l’on suit la bonne technique et que l’on n’a pas enclenché le mode « Handling » qui abaisse la voiture. Bien sûr, la ville n’est pas le terrain de prédilection de la Veyron qui préférera les grands espaces.
 
131069854 IMG 7130 122 385lo 
708728583 IMG 6802 122 15lo 
Bruno 2 
 
 
Dès que l’horizon se dégage, on peut alors se permettre d’accélérer. En position automatique, la boîte tombe instantanément plusieurs rapports pour se placer au régime idéal. En appuyant à fond sur la pédale de droite, la poussée est inimaginable. Il faut avoir le cœur bien accroché. Et cela ne semble jamais s’arrêter. Le passage des rapports se fait d’une manière quasi imperceptible, et la vitesse grimpe à une allure folle ! Un petit détail assez jouissif est de regarder la jauge d’utilisation de la puissance et de constater qu’on a atteint, ne serait-ce que quelques dixièmes de secondes, le chiffre magique des mille et un chevaux dont dispose la bête.
 
713098580 IMG 6795 122 114lo 
 
Dans les phases d’accélération, je dirais cependant que je préfère presque utiliser les palettes au volant que de laisser la boîte agir d’elle-même. Outre le fait que le passage des vitesses se fasse à une rapidité incroyable, cela permet de choisir soi-même le rapport le plus adéquat.
 
 
Avec cette puissance incroyable, on aurait pu penser que la motricité serait défaillante. Il n’en est rien. Même en pleine accélération, la Veyron ne bouge pas de sa ligne, grâce aux quatre roues motrices qui ne sont pas de trop pour passer les 1.001 cv au sol. Cette motricité sans faille est aussi une des qualités essentielles de la dernière Bugatti. Je dois dire également que, même sur un sol humide, la motricité reste tout à fait acceptable.
411635316 IMG 6833 122 490lo 
 
DSCF7371 
 
Je n’ai pas testé testé la Veyron sur un véritable circuit, mais uniquement sur une petite piste, pas vraiment adaptée à son potentiel. Malgré cela, la Veyron me semble plutôt agile dans les petites courbes, même si son poids de 2 tonnes peut rapidement l’entraîner vers l’extérieur des virages. Des supercars plus légères seront probablement plus à l’aise sur ce type de terrain. Les freins, en carbone céramique, procurent quant à eux une décélération sans faille.  
 
Sur une longue ligne droite, les 300 km/h sont atteints très rapidement. Et la décélération est encore plus incroyable. Songez que les freins vous délivrent déjà une décélération de 1.3G. Et que l’aérofrein qui se met à un angle de 55°permet une décélération supplémentaire de 0.6G. A 400 km/h, la voiture stoppe en seulement 10 secondes !  
 
 
   
Un autre étonnement à bord de la Veyron concerne son confort général. Bien entendu, les suspensions sont fermes, surtout à basse vitesse, mais on est tout de même dans une voiture qui peut atteindre en moins d’une minute plus de 400 km/h. A allure stabilisée, le bruit est tout à fait supportable. Rien à voir par exemple avec une Ferrari 430 Scuderia. En fait, sur autoroute, on entend plus le bruit des énormes pneumatiques que celui du moteur, dont le régime s’est calé à moins de 2000 tr/min en septième vitesse. Les sièges sont relativement agréables, notamment dans leur version confort qui  dégrade cependant la garde au toit… De manière globale, je peux constater que la Veyron est une vraie routière à bord de laquelle on ne ressent pas de fatigue, même après plusieurs heures de conduite. A bord, on bénéficie également d’une finition tout simplement exceptionnelle. Le tableau de bord est très épuré, avec un nombre de commandes limité, mais relativement intuitives.
 
162070187 IMG 6916 122 97lo  
Conduite 3406 
Bruno 1 
DSCF7375 
 
On me questionne souvent sur le son du moteur. Personnellement, j’adore. Mais il est vrai que cela n’a rien à voir avec les envolées lyriques d’une Ferrari par exemple. Le son est beaucoup plus sourd et métallique, sans compter le sifflement des turbos. La Veyron, c’est aussi cela. Une ambiance sonore comme aucune autre. Et lorsque l'on démarre le moteur à froid, c'est un véritable rugissement, précédée par le son du démarreur s'apparentant à celui utilisé pour les Formule 1...
  
 
Vous me demanderez certainement quels sont les défauts de la Veyron... En analysant toutes les caractéristiques de la voiture, je noterais un léger creux du moteur à très bas régime, avant que les turbos ne se déclenchent. Mais dès qu’ils entrent en action, c’est un véritable coup de pied aux fesses ! Un autre défaut concerne le GPS dont la manipulation ne se fait qu’avec un pocket pc. En outre, les indications du GPS apparaissent dans le rétroviseur central et sont pour le moins minimalistes. Pas très pratique au quotidien. Mieux vaut donc s’équiper d’un GPS nomade…  Enfin, le coffre, situé à l’avant, fait presque figure de boîte à gants. A part une veste et une sacoche, on ne peut pas y mettre grand-chose de plus. Bref, les quelques petits défauts que je trouve à la Veyron tiennent plus du détail.
Je n’ai pas parlé de la consommation. Défaut ou pas, chacun jugera. Sur autoroute, elle tourne autour de 12 à 15l aux 100, ce qui me paraît raisonnable pour alimenter les 16 cylindres. Lorsqu’on accélère, le chiffre grimpe aussi vite que la vitesse. On peut alors atteindre 40 à 50 litres aux 100, voire plus…
En dehors des sensations de conduite, un autre point à marquer concerne le regard des gens sur la Veyron. Lorsqu’on circule en ville, c’est une sensation assez incroyable. En effet, tout le monde se retourne sur la voiture et donc sur soi. Un sentiment étrange au début, mais finalement assez agréable. On a tout à coup l’impression d’être le centre du monde. Les passants et autres usagers de la route sont quasi tous admiratifs. Par exemple, les autres voitures laissent la Veyron passer dans un rond point même lorsqu’elles sont déjà engagées. C’est surprenant, mais ce n’est pas forcément le cas avec d’autres supercars.
 
DSCF7373 
 
En résumé, que retenir ? Bien entendu, la Veyron dispose d’une capacité d’accélération phénoménale. La comparaison avec certaines attractions de parc de loisirs peut facilement être faite. Mais la Veyron offre beaucoup plus que cela. La polyvalence et la facilité de prise en main et de conduite sont des qualités qui lui permettent d’être unique dans le monde des super sportives. Un usage quotidien pourrait ne pas être exclu tant la Veyron est facile ! Enfin, j’avoue que je ne me lasse pas de cette voiture. La voir dans son garage avant de la prendre pour partir avec elle me procure toujours un pincement au cœur et une montée d’adrénaline. Cà ne s’explique pas…
 
159436866 IMG 7209 122 189lo 
 
Je profite de cet article pour adresser à nouveau un message de remerciement à Daniel et Sébastien pour leur confiance et pour m’avoir permis de faire ce que je n’aurais même pas osé imaginer il y a encore quelques années . Merci à vous pour ce rêve réalisé  !
 
DSCF7366 
 
Et merci à Adrien, Bruno et Benoît pour leurs photos. J'ai eu le plaisir de réaliser un baptême pour chacun d'eux.
 
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Si vous appréciez mon site et ce reportage, n'hésitez pas à partager le lien avec vos amis et amateurs de belles automobiles. Les commentaires sont également les bienvenus.
 
Repost 0
Published by Bugattiste67 - dans Expériences
commenter cet article
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 18:59

  

159504998 IMG 7246 122 139lo 

 

C'est en ce dimanche 28 avril 2013 que le personne ayant découvert la fève gagnante dans les galettes des rois de la Pâtisserie Urban à Obernai a eu le privilège de réaliser un baptême dans l'excpetionnelle Bugatti Veyron. Vous avez sans doute été nombreux à tenter votre chance, mais seule une fève était gagnante, et c'est Richard qui l'a trouvée... 

En raison du temps plus que mitigé en cette fin d'hiver et début de printemps, le baptême n'avait pas pu se réaliser plus tôt. C'est donc avec une certaine hâte après ces semaines d'attente que Richard s'est présenté ce dimanche devant la Pâtisserie Urban, en attendant mon arrivée avec la Veyron. Je pense qu'il n'a pas été déçu en découvrant la belle de Molsheim, ici dans une livrée rouge et grise, avec intérieur beige clair.

 

162075530 IMG 6919 122 422lo

162067142 IMG 6915 122 33lo 

2804 004  

 

Au moment de démarrer le baptême, Richard a décidé de l'offrir à son beau-fils, Raphaël, pour lequel la suprise a été totale! La joie de monter à bord d'une des supercars les plus excitantes du moment a de ce fait été encore multipliée.  

 

2804 007

 

Je ne serais pas original en vous disant que Raphaël a plus qu'apprécié son expérience à bord de la Veyron, le plaisir se lisant sur son visage dès la première accélération.

 

2804 038 

 

A la fin du baptême, retour au centre d'Obernai pour une petite séance photos avec Richard, Raphaël, Christophe - le chef de la Pâtisserie Urban (dont je vous invite au passage à venir déguster les excellents desserts proposés) -, et moi.  

 

162054783 IMG 6900 122 523lo 

159628791 IMG 7250 122 65lo 

411648384 IMG 7258 122 239lo 

 

 

Tout cela, avant que la place ne soit bientôt envahie par les touristes et passants venus admirer la Veyron, qui, même en Alsace, reste plutôt rare à observer...

 

2804 011 

2804 030 

 

A presque 13h00, il était ensuite temps de repartir pour rentrer la Bugatti dans son garage.

 

2804 041

 

 

Merci à Christophe de la Pâtisserie Urban pour sa confiance pour cette deuxième année consécutive de prestations, ainsi qu'à notre fidèle photograpge Adrien pour avoir immortalisé ce moment. Merci également à Richard pour le partage de ses propres photos.  

 

 

Si vous souhaitez vous-même réaliser ou offrir un baptême dans la Bugatti Veyron, vous pouvez me contacter par mail pour connaître toutes les modalités (bugattiste67@gmail.com). 

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si vous appréciez mon site et ce reportage, n'hésitez pas à partager le lien avec vos amis et amateurs de belles automobiles. Les commentaires sont également les bienvenus.

 

Repost 0
Published by Bugattiste67 - dans Expériences
commenter cet article
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 16:09

 

087293278 IMG 6810 122 31lo

 

C'est après cinq mois de pause hivernale que j'ai repris les baptêmes avec la Bugatti Veyron en ce samedi 27 avril 2013. Il s'agissait pour cette reprise de faire des tours de l'autodrome de la Cité de l'Automobile de Mulhouse pour les gagnants des galettes des rois de la Pâtisserie Jacques à Mulhouse, ainsi que pour certains de ses employés.  

En plus de me rendre dans un lieu mythique (ndlr: la Collection Schlumpf de Mulhouse est le musée qui rassemble le plus grand nombre de Bugatti dans le monde), j'attendais avec impatience cette date pour pouvoir reprendre le volant de la Veyron.

Malheureusement, le temps n'a pas été de la partie avec une pluie incescente durant toute la matinée, ainsi que pendant preque tout le trajet pour me rendre jusque Mulhouse où j'avais rendez vous en début d'après-midi. Avant de partir, une petite halte était nécessaire pour faire le plein de la supercar, moment durant lequel Adrien en a profité pour prendre quelques clichés, toujours assez insolites.

 

087290326 IMG 6808 122 369lo

 

Comme d'habitude, la présence de la Veyron à la station essence suscite l'enthousiasme des personnes en train de faire elles-aussi leur plein. Les questions fusent de la part des jeunes et des moins jeunes.

 

709398421 IMG 6805 122 512lo

 

Ayant déjà déjà un peu de retard sur l'horaire prévu, il était donc largement temps de prendre la route, accompagné par mes deux photographes quasi officiels, Marc et Adrien.

Le trajet s'est fait à un rythme tranquille en raison de la pluie qui redoublait sur certaines portions du voyage, comme vous pourrez le constater sur cette photo.

 

087300836 IMG 6849 122 183lo 

 

Cela n'a pas empêché les autombilistes et routiers de saluer la présence de la Veyron sur l'autoroute par de nombreux appels de phare, klaxons, et autres flashs d'appareils photos.

 

Arrivé à Mulhouse, il était donc temps de démarrer la prestation de baptêmes avec la Veyron. Après quelques tours de reconnaissances sur l'autodrome pour tester l'adhérence de la piste détrempée, j'ai donné quelques explications sur la supercar de Molsheim aux personnes présentes.

 

129090510 IMG 6965 122 446lo 

 

087282348 IMG 6801 122 537lo

 

Le ciel étant devenu un peu plus clément avec la pluie qui s'était arrêtée de tomber, les tours de piste se sont ensuite enchaînés afin de montrer aux gagnants et employés de la Pâtisserie Jacques les formidables capacités d'accélération et de freinage de la Bugatti Veyron, même sur cette piste très étroite, pas très longue et encore détrempée.

 

DSC1013a 

087297655 IMG 6847 122 86lo 

DSC1046a 

DSC0976a 

 

Malgré cela, ce sont toujours les mêmes sourires de plaisir et les remerciements que j'ai pû constater à la descente de la supercar. Les gens semblent ressortir du bolide en ayant pris leur dose de bonne humeur et de plaisir, ce qui est bien entendu le but de ce type d'opération.

 

093991146 IMG 7017 122 163lo 

093999498 IMG 7111 122 58lo 

DSC1006a 

DSC1040a 

DSC1121a 

DSC1126a 

DSC1254a 

 

 Pendant les pauses, mes amis photographes ont bien entendu profité pour réaliser des clichés de la Veyron sous différents angles.

 

093976366 IMG 6801 122 1099lo 

087305367 IMG 6850 122 15lo 

DSC1190a 

DSC1202a 

DSC1187a 

DSC1207a 

DSC1211a 

DSC1220a 

DSC1222a 

DSC1229a 

DSC1232a 

DSC1241a 

DSC1249a 

DSC1258a 

 

Les baptêmes s'étant terminés vers 16h00, il était temps de regagner tranquillement le Bas-Rhin afin de remettre la Veyron dans son garage en attendant de nouveaux baptêmes.

 

 

Merci à Michel Bannwarth de la Pâtisserie Jacques pour sa confiance pour cette deuxième année consécutive de prestations, ainsi qu'à Marc et Adrien pour leurs superbes photos.

 

 

N'oubliez pas également que si vous souhaitez réaliser un baptême dans la Bugatti Veyron, vous pouvez me contacter par mail pour connaître toutes les modalités (bugattiste67@gmail.com).

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si vous appréciez mon site et ce reportage, n'hésitez pas à partager le lien avec vos amis et amateurs de belles automobiles. Les commentaires sont également les bienvenus.

 

Repost 0
Published by Bugattiste67 - dans Expériences
commenter cet article
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 15:44
 
483479 578495605502453 2078932349 n
 
Les visites de Bugatti Automobiles SAS sont plutôt rares et les occasions d'y essayer une Veyron encore plus... C'est pourtant ce qu'a pu réaliser Adam de SuperCarDriver il y a environ 3 semaines.
 
Après une visite de l'Atelier (où les photos sont bien entendues interdites), puis du fameux château Saint Jean (au sein duquel une Bugatti Royale est exposée!), rendez-vous fut pris dans le bâtiment d'accueil clients dans lequel plusieurs suprises attendaient Adam. L'entrée du bâtiment permet de découvrir une très belle Bugatti Type 57 Atalante, blanche et noire, superbement restaurée. La pièce principale comprenait quant à elle 2 des derniers modèles de la marque de Molsheim : la Grand Sport Vitesse grise (qui était une des stars du salon de Genève 2012), ainsi qu'un coupé bleu et gris.
 
Adam a enfin eu le privilège d'essayer une Veyron coupé rouge et bleue foncée sur les routes alsaciennes bordant l'Atelier de Bugatti.
 
SCD9087
 
_SCD8776.jpg 
 
Voici ce qu'Adam nous décrit concernant sa journée chez Bugatti : "Nous avons accompagné des clients potentiels grâce au SuperCarDriver Club. Il n'y a pas d'autre endroit comme Bugatti. C'est un endroit magique où des cerfs broutent l'herbe, et l'attention portée aux détails est vraiment spéciale. C'est fascinant de voir où les voitures sont construites, de discuter avec les ingénieurs,... La Veyron est une véritable pièce d'ingénierie, et, en résumé, c'est comme avoir une Rolls-Royce, une Lamborghini, une 911 et un jet en même temps!".
 
SCD9090 
 
Je vous invite maintenant découvrir la vidéo de ce moment passé chez Bugatti, comprenant l'essai de la Veyron avec de belles scènes d'accélération.
 
 
 
 
Un grand merci à Adam et à SuperCarDriver pour le partage de leurs photos et de leurs impressions.
 
 
 
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Si vous appréciez mon site et ce reportage, n'hésitez pas à partager le lien avec vos amis et amateurs de belles automobiles. Les commentaires sont également les bienvenus.
 
 
Repost 0
Published by Bugattiste67 - dans Expériences
commenter cet article
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 07:49

DSC03108

 

Encore une fois, ce sont des passionnés de belles automobiles qui se sont fait plaisir grâce aux baptêmes en Bugatti Veyron proposés par Europ Auto et BugattiCars.

  

2012-09-02 2539  

 

En ce dimanche 2 septembre 2012, ce sont une dizaine de membres du Club 911 Lorraine qui ont pu goûter aux sensations fortes délivrées par la supercar. Depuis le parking extérieur de Bugatti Automobiles SAS, chaque personne a réalisé un baptême de quinze minutes.

 

DSC03055

 

Ces habitués de voitures sportives ont apprécié l'incroyable accélération de la Veyron et la sensation d'être à bord de la supercar ultime. Le monstrueux son du moteur en phase d'accélération les a également impressionné.  

 

DSC03104 

DSC03073

 

Comme à chaque fois, l'expérience d'une ballade en Bugatti Veyron a sans doute été inoubliable pour ces passionnés!

 

DSC03091 

 

C'est  d'ailleurs toujours un plaisir pour moi, non seulement de réaliser les baptêmes, mais aussi de rencontrer toutes ces personnes et de leur faire partager ma passion de la Marque de Molsheim.

 

Si, vous aussi, vous souhaitez réaliser un baptême passager à bord de la Veyron, n'hésitez pas à me contacter (bugattiste67@gmail.com). Votre rêve peut se concrétiser!

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si vous appréciez mon site et ce reportage, n'hésitez pas à partager le lien avec vos amis et amateurs de belles automobiles. Les commentaires sont également les bienvenus.
 

 

Repost 0
Published by Bugattiste67 - dans Expériences
commenter cet article
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 08:23

2012-10-26 5300

 

C'est il y a quelques semaines que certains des membres du GT-Club espagnol ont eu la chance de pouvoir réaliser un fantasme, à savoir être passager à bord de la Bugatti Veyron. Le GT-Club est une association grâce à laquelle ses membres peuvent disposer d'un parc de supercars que chacun peut utiliser sur une période plus ou moins longue. Parmi les voitures du GT-Club, on compte par exemple la dernière McLaren MP4-12C. Chaque personne est également propriétaire de supercars, notamment Ferrari Enzo et 599 GTO, Porsche 911 Turbo, Maserati,... En bref, chacune des personnes a déjà eu l'occasion de piloter ou d'être à bord de splendides et performantes automobiles, mais ils n'ont jamais approché la supercar ultime, la Bugatti Veyron!

 

Arrivés en jet privé depuis Barcelone, les membres du GT-Club ont vécu une journée 100% Bugatti. Première étape le matin avec la visite de la Cité de l'Automobile de Mulhouse qui regroupe une des plus belles collections au monde de Bugatti. En début d'après-midi, le GT-Club a eu l'immense privilège de pouvoir visiter les ateliers de Bugatti Automobiles SAS à Molsheim. Une découverte exceptionnelle pour les 15 invités ayant déjà pu visiter Ferrari, Lamborghini ou encore Pagani. Ne restait donc que Bugatti. Les personnes ont été marquées par l'univers clinique (propreté, rangement, ...) de l'atelier et les presque inépuisables possibilités de personnalisation des modèles de la marque de Molsheim. Ils ont également pu voir les différentes étapes de conception du bolide, ainsi que l'historique de la Marque.

 

Pendant ce temps, j'étais arrivé à Molsheim avec la Veyron, et je patientais devant l'Atelier avant d'embarquer mes hôtes du jour...

 

2012-10-26-0222.JPG 

 

J'avoue qu'il y a pire comme activité que de patienter assis au volant de la Veyron, d'autant qu'une superbe Grand Sport Vitesse blanche réalisait quelques tests à proximité... 

 

Le clou de la journée pour les membres du GT-Club était donc les baptêmes de 10 minutes par personne à bord de la Veyron.

 

2012-10-26 0057 

 

Ces habitués des supercars ne savaient pas vraiment à quoi s'attendre avec la Bugatti, n'ayant connaissance que des avis de la presse sur la supercar de Molsheim... 

 

2012-10-26 0059 

 

Très vite, les avis ont été unanimement positifs, tant sur les capacités d'accélération et de freinage de la voiture que sur le son monstrueux du moteur W16.

 

Bugatti 146 

2012-10-26 0067 

 

Je crois pouvoir dire sans me tromper que le GT-Club a été enchanté et époustouflé par la Veyron. La photo de cette personne terminant son baptême est plutôt significative!

 

Bugatti 167 

2012-10-26-0061-copie-1.JPG  

 

Après plus de 2 heures de conduite, les baptêmes se sont terminés vers 19h00 par une séance photo, avant que les membres ne reprennent la direction de Barcelone...

 

Bugatti 250 

 

Je remercie Carla et Antonio pour m'avoir contacté pour l'organisation de ces baptêmes et pour leur sympathie durant tous nos échanges, et également Albert pour les photos qu'il m'a fournies.

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si vous appréciez mon site et ce reportage, n'hésitez pas à partager le lien avec vos amis et amateurs de belles automobiles. Les commentaires sont également les bienvenus.   

 

 

 

Repost 0
Published by Bugattiste67 - dans Expériences
commenter cet article
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 17:44

Dsc 2550

 

 

Il n'y a pas d'âge pour la passion automobile et pour l'émotion qu'elle provoque chez l'être humain. Dernier exemple en date, celui de Manon Kientz qui a pu réaliser un de ces rêves à 79 ans. En effet, cette passionnée automobile a pu réaliser il y a peu un baptême dans la supercar ultime, à savoir la Bugatti Veyron.

C'est grâce à Stéphane de SC Conciergerie (+33 6 95 50 86 82) que Manon a découvert le service de baptême en Veyron proposé par BugattiCars et qu'elle a tout de suite souhaité en profiter afin de réaliser son rêve.

 

Manon n'en est pas à sa première expérience avec une supercar puisqu'elle a pu conduire récemment des Ferrari et Lamborghini. Toutefois, rien à voir avec la Veyron et ses 1001 cv. Lors de mon arrivée sur le lieu de rendez-vous avec la Bugatti, Mme Kientz a tout de suite été charmée par les lignes de la supercar de Molsheim.

 

Dsc 2529

 

Après avoir découvert plus en détail la Veyron, Mme Kientz est montée à bord et a pu admirer la finition impeccable de l'habitacle.

 

Dsc 2530 

 

Puis, le grand moment du départ est arrivé, pour un baptême de 30 minutes.

 

Dsc 2533

 

Pourtant habituée aux voitures sportives, la quasi octagénaire a fortement apprécié l'incroyable accélération de la Veyron, sa stabilité sur les petites routes ou encore son freinage puissant.

 

Dsc 2534 

Dsc 2535 

Dsc 2537 

Dsc 2540 

Dsc 2544 

Dsc 2546 

Dsc 2547 

 

Au milieu du chemin, nous avons effectué une petite pause sur le parking extérieur de Bugatti Automobiles SAS pour une séance photos improvisée, pendant laquelle Manon a pu s'installer au volant du bolide.

 

Dsc 2549  

Dsc 2557 

 

Nous avons ensuite repris la route pour retourner à notre point de départ, le temps pour Mme Kientz de profiter encore quelques minutes de la supercar alsacienne.

 

Dsc 2561 

Dsc 2564 

Dsc 2570 

Dsc 2575 

 

Le mot de la fin de Mme Kientz:  "Maintenant, je peux mourir tranquille!". A 79 ans, on lui souhaite bien entendu encore de très très belles années devant elle! Et de pouvoir profiter à fond de ce cette passion pour l'automobile. 

 

Dsc 2580 

 

 

Merci à Manon Kientz pour son autorisation de publication de ses photos et pour sa gaieté et son enthousiasme pendant le baptême, ainsi qu'à Stéphane de SC Conciergerie pour son organisation. 

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si vous appréciez mon site et ce reportage, n'hésitez pas à partager le lien avec vos amis et amateurs de belles automobiles. Les commentaires sont également les bienvenus.

 

 

 

Repost 0
Published by Bugattiste67 - dans Expériences
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 16:29
 
P1100036
 
Samuel est un jeune homme de 23 ans atteint de l'une des formes de leucodystrophie, maladie rare s'attaquant aux capacités motrices et mentales. Son rêve: voir et approcher la fabuleuse Bugatti Veyron!
BugattiCars vous raconte la concrétisation de ce rêve.
Le Krono Racing Team (KRT) avait réservé la Bugatti Veyron de Daniel pour le 3ème salon des véhicules anciens et de prestige qui se tenait à Bitche (57) toute la journée du 6 mai 2012. Lorsque Guy, président du KRT, m'a contacté deux semaines auparavant pour savoir si j'accepterais de faire monter à bord de la Veyron un jeune homme atteint d'une grave maladie, je lui ai bien entendu donné mon accord. Rendez vous fut donc pris à 17h00, vers la fin de l'exposition.
Le grand jour est arrivé. Pour ménager la surprise, les parents de Samuel ne l'ont pas prévenu qu'il allait bientôt pouvoir toucher du doigt son rêve. Comme prévu, Samuel et sa famille arrivent au salon à 17h00. Le jeune homme découvre alors la star de l'événement, la Bugatti Veyron, et ses yeux commencent à briller!
 
P1090795 P1090798
Pendant un long moment, je lui ai décrit les caractéristiques de la supercar de Molsheim: puissance, accélération, tarif,..., tout cela se déroulant à côté de la voiture, dont la porte est bien sûr ouverte pour que Samuel puisse également admirer l'habitacle.
 
P1090843 
P1090823  
P1090799 
P1090801 
Mais ce qu'il ne sait pas encore, c'est que je lui réserve une surprise supplémentaire. En effet, admirer la Veyron et écouter l'énoncé des caractéristiques est certes intéressant, mais monter à bord est une sensation unique que je souhaite faire partager à Samuel. Ses parents l'aident à s'installer dans le siège baquet de la Bugatti. J'en profite pour continuer à décrire l'habitacle dont les matériaux (cuir, aluminium bouchonné,...) impressionnent le jeune homme.
 
P1100027 
 
Pour compléter l'expérience, j'insère la clef de contact et appuie sur le bouton start pour lancer le moteur, qui se réveille dans un monstrueux bruit, dont le public de l'exposition peut du coup également profiter. Après que le W16 ait un peu chauffé, je fais quelques montées en régime pour que Samuel entende le timbre très particulier du cœur de la bête. Samuel semble être aux anges et sa famille en profite pour faire des photos sous tous les angles.
 
1 
P1100013
 
La presse locale (Le Républicain Lorrain) réalise également une interview pour recueillir ses impressions "C'est incroyable d'être dans la Veyron. C’est une voiture extraordinaire. Mon rêve est réalisé. J'adore aussi le bruit du moteur". Nous faisons encore  quelques photos, cette fois-ci devant la Bugatti puis Samuel et sa famille me remercient intensément pour avoir permis la concrétisation de ce rêve.
P1100036
 
Une toute dernière surprise attend cependant encore le jeune homme. En effet, à la fin de l'exposition, quelques voitures défilent avant de quitter le salon. L'organisateur de la manifestation m'appelle pour présenter la Veyron sur un petit bout de ligne droite d'une cinquantaine de mètres. Après avoir testé le passage en faisant une première accélération devant le public, je décide de refaire monter à bord Samuel pour lui faire découvrir la formidable accélération de la supercar.
 
 
Lorsque Guy annonce cela au micro, je vois Samuel faire de grands gestes de satisfaction et j'entends crier sa maman de bonheur. Une fois que Samuel est bien installé dans le baquet de la Veyron, j'appuie sur l'accélérateur à peine une seconde (la ligne droite est vraiment très petite!), mais cela suffit à ce que le jeune homme lance un véritable cri de bonheur! Idem pour le sens du retour. 
Je m'arrête devant Guy, micro toujours à la main. Samuel et moi descendons de la Veyron et Guy demande à Samuel ses impressions. Il crie alors dans le micro "C'est GENIAL!!!!!". Le public applaudit!
 
P1100061
P1100062 
P1100064 
 
Puis Samuel me prend dans ses bras en m'étreignant pendant un long moment.
 
P1100059 
 
Sa mère s'approche de moi, les larmes aux yeux, pour m'embrasser en me remerciant pour le moment que je viens de faire vivre à son fils. Quel moment d’émotion!
 
P1100061 
     
En plus du plaisir que l'on peut éprouver à conduire la Veyron avec sa monstrueuse accélération, ce sont aussi ces moments de partage qui font que les supercars doivent continuer à exister, n'en déplaise à certains. Outre ses fascinantes caractéristiques, la Bugatti Veyron est une fabuleuse créatrice d'émotions!
Pour synthétiser cette expérience, voici un montage vidéo que j'ai réalisé, résumant quelques uns des moments forts de cette rencontre.
 
 
Je profite de cet article pour vous communiquer le lien de l'association ELA dont l'objectif est d'accompagner les malades atteints de Leucodystrophie. Vous pouvez consulter les informations diffusées par l’association ou faire un don en cliquant ici.
Je remercie bien entendu Daniel pour sa confiance, ainsi que Guy et tous les membres du KRT pour l'organisation de cette rencontre et souhaite une très belle continuation à Samuel et sa famille.
 
  
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Si vous appréciez mon site et ce reportage, n'hésitez pas à partager le lien avec vos amis et amateurs de belles automobiles. Les commentaires sont également les bienvenus.
 
 
 
Repost 0
Published by Bugattiste67 - dans Expériences
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 07:49

Bruno 2

 

Le vendredi 6 avril dernier, Bruno s'est vu offrir par son fils un baptême dans l'exceptionnelle Bugatti Veyron. Voici le très beau récit qu'il nous fait:

 

"Mon baptême en Veyron.

 

La Veyron, je la connais un peu par des photos, des articles sur les revues automobile, mais finalement rien ne vaut de vivre la sensation que procure une petite ballade dans cette voiture hors du commun.

 

Bruno-3.JPG

 

Tout d’abord, on découvre la bête, on tourne autour, on observe. C’est une voiture rapide, très rapide. Pourtant, rien à voir avec les supercars habituelles. Elle n’est pas fuselée, élancée… Non, elle est tout en rondeur, museau court, arrière large et ramassé qui suggère la puissance avec ses deux grosses entrées d’air qui partent du toit. On pourrait la croire courte et haute mais l’effet est trompeur, la bête fait 446cm de long, 200 de large et 120 de haut.

 

Il est temps de s’asseoir à la place passager. Je confirme, elle est très basse, j’ai l’impression d’être assis sur le trottoir. L’intérieur sent bon le cuir, c’est simple et raffiné, pas d’orgie de boutons pour gâcher la magnifique console en aluminium.

 

Bruno 1

 

Contact, le pilote appuie sur le bouton start. Un petit sifflement et les 16 cylindres se déchaînent. Un bruit comme aucun autre, ce n’est pas le hurlement d’une Italienne mais un rugissement rauque.

C’est le départ. J’ai l’impression d’être dans une berline, la veyron répond tout en douceur, le moteur ronronne doucement. Nous sortons de la ville direction l’autoroute.  Bretelle d’accès à petite vitesse, 50km/h, on est en troisième, le moteur tourne à environ 1000tr/mn. Puis le pilote écrase l’accélérateur.

Wahouuuu !! Je m’attendais à une forte accélération, mais là c’est carrément dément. Je suis collé au siége, le moteur monte instantanément à 6000 tours dans un grondement rauque accompagné d’un sifflement de turbines. Un décollage dans un avion de chasse doit être similaire. D’ailleurs, c’est l’impression que j’ai, on va décoller. La poussée est uniforme et sans à-coup, on sent à peine passer les vitesses.

Trois ou quatre secondes et déjà il faut écraser les freins (très puissants), limitation de vitesse oblige. Pour le plaisir, on recommence l’opération deux ou trois fois avec toujours le même plaisir à sentir cette énorme puissance. Ce serait bien de pouvoir faire l’essai sur piste pour profiter de cette poussée phénoménale un peu plus longtemps, bien que pour moi ce n’est pas la vitesse pure qui est la plus marquante mais c’est bien cette poussée unique, digne d’une F1.

Retour au bercail en roulant calmement, sous le regard étonné et admiratif des autres automobilistes qui n’hésitent pas à s’arrêter pour nous laisser passer. Mais à peine fini, le virus est là, quand est ce que l’on remet çà ?

           

Merci à Florent et à Daniel."

 

 

Merci à Bruno pour le partage de son récit et n'hésitez pas à me contacter si, vous aussi, vous souhaitez vivre cette expérience exceptionnelle.

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si vous appréciez mon site et ce reportage, n'hésitez pas à partager le lien avec vos amis et amateurs de belles automobiles. Les commentaires sont également les bienvenus

 

Repost 0
Published by Bugattiste67 - dans Expériences
commenter cet article