Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 09:04
382261 219034114892147 1064399280 n
 
Bugatti a marqué l'histoire de l'automobile avec ses modèles emblématiques comme la Type 35 qui a remporté un nombre impressionnant de victoires en Grand Prix. A l'occasion du salon Rétromobile qui se déroule du 6 au 10 février 2013, la marque de Molsheim expose une très rare Type 59 qui célèbre cette année ses 80 ans .
 
Afin de mieux connaître ce modèle et son histoire, je vous propose de lire le communiqué de presse officiel de Bugatti:
 
 
Salon Rétromobile : Bugatti célèbre le 80ème anniversaire de la Type 59 Grand Prix
Molsheim/Paris, le 6 février 2013 – Avec le châssis d’une des trois premières voitures de course de la Type 59, Bugatti célèbre au Salon Rétromobile à Paris le 80ème anniversaire de ce modèle légendaire.
Le Salon Rétromobile, qui a lieu cette année du 6 au 10 février, est l’un des salons de voitures anciennes des plus importants au monde et accueillera des collectionneurs, des revendeurs, des représentants de nombreuses marques, des commissaires-priseurs et des passionnés du monde entier. Pour la troisième fois Bugatti Automobiles et Bentley Motors exposent ensemble leurs modèles à Paris. Bentley et Bugatti proposeront un salon privé destiné à la clientèle et aux VIP qui pourront y admirer deux de leurs chefs d’œuvres historiques.
Les trois premières voitures de course Type 59 ont été construites en 1933. Le modèle exposé au salon Rétromobile est l’une de ces trois premières voitures, appelée ‘Voiture Moteur N°3’ dans les registres de l’usine de Molsheim. L’équipe Bugatti a lancé la Type 59 au Grand Prix d’Espagne de Saint-Sébastien en septembre 1933, auquel trois voitures ont participé. Le modèle exposé était enregistré au nom d’Ettore Bugatti Automobiles et portait le numéro 4619 NV 2. Participant à la course sous le numéro 26, il était piloté par René Dreyfus, qui a terminé à la 6ème place. À partir de 1934, les voitures de course Grand Prix ne devaient pas dépasser le poids de 750 kg ; les trois Bugatti Type 59 étant trop lourdes, il a fallu les modifier. Elles ont été dotées de larges trous dans les longerons de châssis pour être allégées. Ces modifications ont même été consignées dans les registres de l’usine. Les moteurs ont également été dopés pour passer d’une cylindrée initiale de 2,8 litres à une cylindrée de 3,3 litres, en les équipant du vilebrequin de 100 mm de la nouvelle Type 57, lancée la même année. En 1934, le modèle exposé fut aligné avec trois autres Type 59 lors du premier Grand Prix de la saison, celui de Monaco. La ‘Voiture Moteur N°3’, toujours pourvue de son moteur de 2,8 litres, avait été affectée à Robert Benoist. Il fut le plus rapide à l’entrainement, mais a malencontreusement endommagé la voiture et n’a pas pu participer à la course. Une fois la voiture réparée à Molsheim, elle a été conservée pour pièces détachées et a finalement été vendue avec les trois autres Type 59 à un quatuor de pilotes de course amateurs britanniques : Earl Howe, Brian Lewis, Lindsay Eccles et C.E.C. Charlie Martin. Ces voitures furent ensuite connues sous le nom des « quatre Type 59 anglaises », portant les numéros de châssis 59121, 59122, 59123 et 59124. À l’époque, elles coutaient la somme astronomique de 220.000 FF, soit le double du prix d’une Type 35B.
557796 219034094892149 272406461 n
 
La voiture exposée au salon porte le numéro de châssis 59121. Après avoir plusieurs fois changé de propriétaire au Royaume-Uni, elle a été achetée en 1949 par l’Anglais Stafford East, un collectionneur passionné de Bugatti, qui a conservé la voiture pendant 56 ans. En 2005, elle a été vendue lors d’une vente aux enchères Bonham’s Goodwood à son actuel propriétaire, qui a joué un rôle majeur dans l’histoire récente de Bugatti."
 
Crédit photos: Bugatti Automobiles SAS 
 
 
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Si vous appréciez mon site et ce reportage, n'hésitez pas à partager le lien avec vos amis et amateurs de belles automobiles. Les commentaires sont également les bienvenus.
 
 
 
 
 
Repost 0
Published by Bugattiste67 - dans Histoire
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 18:00

Vous êtes nombreux à avoir aimé l'article consacré à la renaissance de la Bugatti Royale Torpedo de 1926 qui a été dévoilée en première mondiale lors du Festival Bugatti à Molsheim le 10 septembre dernier (voir article).

 

Aujourd'hui, pour faire plaisir aux fans des Bugatti historiques, mais aussi pour faire découvrir plus en détail aux plus jeunes cette fabuleuse voiture qu'était la Royale, voici son histoire complète... Depuis les premières idées d'Ettore Bugatti dès 1913 à la construction des différents chassis, découvrez l'histoire d'une des voitures les plus exceptionnelles au monde!

 

L'article que je vous présente a été écrit par Paul Kestler, grand connaisseur de cette voiture. Paul, membre actif des Entousiastes Bugatti Alsace, m'a gentillement proposé de mettre en ligne cet article.

 

 

Bonne lecture et régalez vous!

 

  

 

Royale page 1 CMJN 

 

 

 

Royale page 2 CMJN 

 

 

Royale page 3 CMJN 

 

 

Royale page 4 CMJN 

 

 

Si vous souhaitez découvrir encore davantage la Bugatti Royale, je vous invite à lire le livre de Paul Kestler intitulé "Bugatti Royale, le Rêve Magnifique".

 

Encore un grand merci à Paul Kestler pour son aimable autorisation de publication de son article sur mon site. 

 

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Si vous appréciez mon site et ce reportage, n'hésitez pas à partager le lien avec vos amis et amateurs de belles automobiles. Les commentaires sont également les bienvenus.

 

Repost 0
Published by Bugattiste67 - dans Histoire
commenter cet article